Select Page

Vision diocésaine

Accueil » Diocèse de Nicolet » Vision pastorale diocésaine

L’Esprit nous appelle à collaborer au règne de Dieu en faisant advenir un monde plus humain.

Dans le but d’accomplir cette mission, l’Église de Nicolet s’est dotée d’une vision pastorale diocésaine qui consiste à favoriser l’engendrement d’un peuple de disciples-missionnaires, Corps du Christ au service du Règne de Dieu.  Cela appelle toute l’Église, avec l’ensemble des baptisés, à vivre un important passage missionnaire pour concrétiser cette vision, en se faisant proche de toute personne et de ses aspirations.

Les priorités comprises dans ce passage ont été exprimées, notamment, dans deux lettres pastorales signées par Mgr André Gazaille : Une vision et des priorités pour vivre le passage missionnaire (2015) et Pour avancer dans le passage missionnaire (2017). Au cœur de ce mouvement, on retrouve la nécessité d’accompagner le processus de croissance de l’identité chrétienne avec l’apprentissage de la relation intime avec le Seigneur, l’apprentissage de la vie communautaire et celui de l’action missionnaire.

Personnel pastoral

Pour accomplir sa vaste mission dans les 27 paroisses et l’ensemble de nos communautés chrétiennes, le diocèse peut compter sur près d’une quarantaine de prêtres exerçant un ministère régulier et presque autant de personnes laïques qui sont collaboratrices, collaborateurs, agentes ou agents de pastorale aux niveaux paroissial et diocésain. Au-delà d’une vingtaine de diacres permanents, cinq communautés religieuses, plusieurs prêtres retraités et de nombreuses personnes bénévoles sont aussi engagés dans l’action missionnaire de l’Église. Avec toutes ces personnes et avec tous les baptisés, nous cherchons à bâtir des communautés chrétiennes vivantes, qui puisent leur élan dans l’expérience de la Parole pour collaborer au règne de Dieu en faisant advenir un monde plus humain.

La nouvelle paroisse

Depuis 2005 beaucoup d’efforts ont été faits pour le réaménagement des paroisses et la création de ce qu’on a appelé «la nouvelle paroisse». Même si le processus pour parvenir à la création de nouvelles paroisses a produit des fruits importants, on ne peut percevoir la nouvelle paroisse comme un point d’arrivée. En effet, la nouvelle paroisse est à bâtir pour répondre aux besoins de la mission de l’Église d’aujourd’hui et de demain. Elle doit favoriser le passage d’une Église dite de chrétienté à une Église plus missionnaire capable d’engendrer des disciples du Christ. [Mgr André Gazaille, La nouvelle paroisse. Ses liens avec la communauté locale pour la nouvelle évangélisation, octobre 2012. Lire la suite. [PDF]

Share This