Sélectionner une page
Poste d’économe diocésain

Poste d’économe diocésain

OUVERTURE DE POSTE – ÉCONOME DIOCÉSAIN

POSTE de 35 heures/semaine

Consultez les détails en PDF

Situé au Centre-du-Québec, le diocèse de Nicolet compte 26 paroisses et une mission. Nous souhaitons actuellement nous adjoindre une personne de talent. Sous la responsabilité de l’Évêque, la personne retenue cumule les responsabilités de gestionnaire financier de la Corporation catholique romaine de Nicolet (CECR) et des différentes corporations et fonds reliés à l’Évêque de Nicolet.

VOS PRINCIPALES RESPONSABILITÉS

  • Assurer la gestion des affaires économiques : élaboration du budget, veiller à la conformité des comptes, analyse et gestion financière, suivi de la trésorerie, des placements.
  • Conseiller et soutenir les Fabriques en matière de gestion financière et du patrimoine immobilier. Agir comme superviseur des états financiers. Se faire proche en se déplaçant dans les différentes paroisses.
  • Gérer les infrastructures et leur utilisation.
  • Assurer la saine gestion des ressources humaines en matière de rémunération, de régimes sociaux, d’équité salariale, de pratiques de sélection, de santé et de sécurité au travail et le plan d’urgence.
  • Être au fait des politiques diocésaines et s’assurer de leur application.

VOTRE PROFIL

  • Détenir une formation B.A.A en administration, option comptabilité ou finance;
  • Posséder une expérience dans un domaine relié à la gestion administrative, comptable et financière et la gestion du personnel;
  • Bonne connaissance du logiciel Acomba et de MS Office

VOS APTITUDES

  • Autonomie et capacité de travailler en équipe, efficacité, capacité d’organisation, rigueur et discrétion;
  • Capacité d’établir et de gérer les priorités;
  • Qualités humaines et relationnelles et posséder de réelles aptitudes pédagogiques;
  • Sens de l’écoute et du consensus, capacité de faciliter et de mobiliser autour de projets de dimensions variables, de s’adapter à des profils variés;
  • Grande faculté d’adaptation;
  • Ouverture à travailler en Église et à mettre ses compétences à son service.

NOS AVANTAGES

  • Lieu de travail : Évêché de Nicolet
  • Entrée en fonction : 3 janvier 2023
  • Horaire flexible sur 4 ou 5 jours : 35 heures/semaine;
  • Quatre semaines de vacances dès l’entrée en poste et congé entre Noël et le jour de l’An;
  • Salaire selon l’expérience, avec augmentation annuelle;
  • Assurances collectives et REER corporatif.

POSTULEZ MAINTENANT

Venez faire la différence et profitez de cette opportunité en vous joignant à notre équipe en nous transmettant votre candidature (lettre d’intention et curriculum vitae) par courriel d’ici le 16 décembre 2023 à l’attention de Simon Héroux, vicaire général, à l’adresse suivante : simon.heroux@diocesenicolet.qc.ca.

Seules les personnes sélectionnées seront contactées.

Notez que toutes les personnes – sans exception – engagées par le diocèse de Nicolet doivent se soumettre à une vérification des antécédents judiciaires.

Lancement liturgique pour les temps de l’Avent et de Noël 2022

Lancement liturgique pour les temps de l’Avent et de Noël 2022

Vivre ensemble l’attente du Sauveur

Attendre… Quelle expérience parfois difficile… Attendre un rendez-vous dans le système de santé. Attendre que la situation économique s’améliore. Attendre des retrouvailles tant espérées. Attendre les vacances, la retraite, le nouvel emploi. Attendre la paix, la fin d’un conflit, la solution aux dérèglements climatiques, le remède pour telle ou telle maladie. Attendre d’aller mieux dans notre vie personnelle, dans nos communautés, dans notre monde…

Chaque année, avec le temps de l’Avent, revient le temps de l’attente. Cette attente peut être lourde. Comment vivre une attente qui ne soit pas source de découragement, qui n’éteigne pas nos ardeurs?

Une chose est sûre, ce n’est pas en niant nos besoins et nos désirs profonds que nous y arriverons. Le temps de l’Avent nous dit que nous avons raison d’attendre du neuf, du changement. Nos désirs d’une vie pleine et signifiante, nos rêves d’un monde de justice, notre espérance de vivre des relations fondées sur le véritable amour et sur le respect de chaque personne, toutes ces attentes et espérances qui nous habitent expriment que nous ne sommes pas faits pour vivoter, pour survivre, mais bien pour la Vie en abondance. Depuis plus de quatre mille ans, comme nous le chantons dans le cantique de Noël bien connu, nous attendons cet heureux temps d’une promesse de Vie pleinement accomplie. Pendant cet Avent, n’ayons pas peur d’exprimer ce que nous attendons profondément. Nos désirs du cœur parlent de ce que nous sommes, de ce à quoi nous sommes appelés et ouvrent en nous un espace pour accueillir la vie qui s’offre à nous.

Pour vivre une attente dynamisante, nous sommes aussi invités à ne pas rester seuls. Depuis plus d’un an, le pape François invite tous les baptisés à entrer dans le mouvement de la synodalité, le mouvement du « marcher ensemble ». Nous ne sommes pas des être isolés. Une attente partagée peut devenir source de motivation. Elle met en marche. L’attente de l’autre peut devenir un appel dans ma propre vie. Vivre ensemble l’attente du Sauveur nous fait déjà toucher à ce que nous espérons profondément.

Enfin, pour une attente nourrissante et porteuse de vie, ouvrons-nous à l’inédit, à l’inattendu. La réponse de notre Dieu à nos attentes est pour le moins désarçonnante. Alors que nous espérons des solutions miracles à nos misères, il vient parmi nous dans la peau d’un petit enfant! Alors que nous attendons quelque chose, voici que nous est donné quelqu’un! Quelqu’un qui vient se faire proche, qui vient marcher sur nos routes, qui vient porter attention à toutes nos soifs. Mais il vient rarement comme on l’avait imaginé. L’Avent, c’est un temps pour apprendre à voir tous les chemins inédits par lesquels le Seigneur vient à notre rencontre. Et pour devenir, ensemble, des signes de sa présence au cœur du monde.

Un regard biblique pour vivre l’attente

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (1, 18-24)

Voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement,
décida de la renvoyer en secret. Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur
lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète :  Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ».

Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse.

Réflexion :  Qu’est-ce qui me surprend, me questionne, me dérange, dans ce récit?

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains (1, 1-7)

Paul, serviteur du Christ Jésus, appelé à être Apôtre, mis à part pour l’Évangile de Dieu,
à tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome.

Cet Évangile, que Dieu avait promis d’avance par ses prophètes dans les saintes Écritures,
concerne son Fils qui, selon la chair, est né de la descendance de David et, selon l’Esprit de sainteté, a été établi dans sa puissance de Fils de Dieu par sa résurrection d’entre les morts,
lui, Jésus Christ, notre Seigneur.

Pour que son nom soit reconnu, nous avons reçu par lui grâce et mission d’Apôtre,
afin d’amener à l’obéissance de la foi toutes les nations païennes, dont vous faites partie,
vous aussi que Jésus Christ a appelés.

À vous qui êtes appelés à être saints, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père
et du Seigneur Jésus Christ.

Quels liens je vois entre les deux textes? Quels liens je vois avec la thématique « Vivre ensemble l’attente du Sauveur »?

De semaine en semaine, vivre ensemble l’attente du Sauveur

Voici quelques pistes de réflexion inspirées par les lectures de chaque dimanche. Pour chaque semaine, la réflexion se termine par une ou deux questions qui peuvent être proposées à l’assemblée à la fin de l’homélie, dans le bulletin paroissial, ou de toute autre façon qui vous semble pertinente.

1er dimanche :

  • Notre attente se veut active, éveillée, vigilante. Une attente qui n’est pas un rendez-vous à heure fixe, mais qui nous garde en alerte, les yeux et le cœur ouverts. Un état d’alerte non pas imprégné de crainte et de peur, mais qui suscite élan et dynamisme.
  • Celui que nous attendons, c’est celui qui nous apportera le salut, alors que nous avons perdu nos repères. Sa venue peut bouleverser certains repères, mais elle vient aussi donner de nouveaux fondements.
  • Il pourrait être intéressant, en ce dimanche, d’entendre le témoignage d’une personne qui a vécu une conversion suite à la découverte de la présence de Jésus Christ dans sa vie.

Avons-nous été témoins de la venue du Fils de l’Homme dans nos vies? Qu’est-ce que cette venue a provoqué comme changement, comme bouleversement?

2ème dimanche

  • Dans la première lecture, nous découvrons que la promesse dépasse ce que l’on pourrait espérer. La venue du Sauveur que nous attendons peut aller encore plus loin que ce que nous pensons.
  • Le temps de l’attente est un temps de conversion. Mais conversion de quoi, au juste? Il ne s’agit pas seulement de se convertir en pensée, mais aussi et surtout en action. La présence du Christ en nos cœurs nous appelle à rendre nos vies conformes à lui, à l’amour qu’il nous porte.

Qu’est-ce qui, en moi, est appelé à la conversion en ce temps d’Avent?

3ème dimanche

  • L’Évangile de cette semaine nous présente un Jean-Baptiste incertain face à Jésus : Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre? Jean-Baptiste a besoin d’être rassuré dans son attente. Attend-il la bonne personne ou s’est-il trompé? C’est par la communauté que Jésus répond à Jean-Baptiste : « Allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez… »
  • Dans des moments de doutes, de déceptions, de noirceur, il peut nous arriver de penser que nous nous sommes trompés, que nous avons mis nos attentes en nos espérances en la mauvaise personne. En ces moments, il peut être bon d’entendre des personnes nous raconter l’action de Jésus dans leur vie. Partager nos doutes, nos questions, tout autant que notre foi et notre espérance, c’est aussi comme cela que nous pouvons vivre ensemble l’attente du Sauveur

Qui est celui que j’attends comme Sauveur? Qu’est-ce que les autres (le peuple de Dieu, du tout début jusqu’à aujourd’hui) me disent de lui?

4ème dimanche

  • Nous voici devant une dimension paradoxale de l’attente, celle de l’inattendu! Marie et Joseph se retrouvent l’un et l’autre dans une situation qui les surprend et bouleverse totalement. Jamais ils n’auraient pensé que le Seigneur passerait par eux pour donner au monde son Fils. Et pourtant… Comment se fait-il qu’ils aient dit « oui » à cette demande inimaginable? La confiance a sûrement joué un grand rôle…
  • Le « ensemble » de la thématique de cet Avent prend une autre dimension en ce quatrième dimanche. Non seulement vivons-nous l’attente du Sauveur avec nos sœurs et frères dans la foi et en humanité, mais nous la vivons aussi ensemble avec Dieu. Pour lui, pas question de rester seul de son côté. Il veut venir avec nous, chez nous, en nous. Et pour ce faire, il a besoin de nous. C’est par Marie et par Joseph que son Fils devient l’un de nous. Le salut, le Sauveur, vient de la rencontre entre l’humain et le divin.

Dans ma vie personnelle, dans notre communauté, dans notre monde, est-ce que je vois des traces de l’inattendu de Dieu (des situations où il s’est révélé présent alors qu’on ne l’attendait pas?)

Dieu veut se faire présent à son peuple, aussi par moi… Comment je vis cet appel?

Poste d’adjointe administrative / adjoint administratif

Poste d’adjointe administrative / adjoint administratif

Situé au Centre-du-Québec, le diocèse de Nicolet compte 26 paroisses et une mission. Les Services diocésains soutiennent le personnel pastoral et les paroisses dans l’exercice de la mission.

Nous souhaitons actuellement nous adjoindre une personne de talent. Sous la responsabilité de la coordonnatrice de la pastorale d’ensemble, cette personne travaille étroitement auprès de l’Évêque et du personnel du secteur pastoral et assure la responsabilité de diverses tâches administratives.

Consultez l’offre en PDF

VOS PRINCIPALES RESPONSABILITÉS

  • Recevoir les visiteurs, prendre et gérer les appels et les messages électroniques.
  • Prendre des notes lors des réunions, puis rédiger des synthèses.
  • Rédiger, mettre en page et mettre à jour des documents.
  • Assurer des suivis en lien avec la prise de rendez-vous, les engagements et les déplacements de l’Évêque.
  • Collaborer à l’organisation de rencontres ou d’événements.
  • Faire des recherches et fournir des informations.
  • Gérer les fournitures et le bon fonctionnement du bureau.

VOTRE PROFIL

  • Détenir un diplôme d’études collégiales en bureautique (une combinaison de formation et d’expérience pertinente peut être considérée);
  • Posséder une expérience de 3 ans dans une poste comportant des responsabilités similaires;
  • Maîtriser les outils informatiques de la suite Office (Word, Outlook, Excel);
  • Excellentes habiletés rédactionnelles;
  • Maîtriser le français, parlé et écrit;
  • Connaître la tenue de livres serait un atout.

 VOS APTITUDES

  • Rigueur, ponctualité et souci du détail;
  • Capacité d’établir et de gérer les priorités;
  • Aptitude démontrée pour le travail d’équipe;
  • Respect des délais et capacité de s’adapter aux diverses réalités;
  • Attitude positive et professionnelle;
  • Discrétion et honnêteté;
  • Partage des valeurs de l’institution serait un atout important.

NOS AVANTAGES

  • Horaire de jour du lundi au vendredi;
  • Poste à temps plein pouvant débuter rapidement;
  • Assurances collectives;
  • Quatre semaines de vacances dès l’entrée en poste;
  • Cotisation de l’employeur au REER de l’employé.e;
  • Conditions de travail et de salaire déterminées par l’ordonnance diocésaine.

POSTULEZ MAINTENANT

Venez faire la différence et profitez de cette opportunité en vous joignant à notre équipe en nous transmettant votre candidature (lettre d’intention et curriculum vitae) par courriel d’ici le 25 novembre à l’attention d’Annie Beauchemin, coordonnatrice de la pastorale d’ensemble, à l’adresse suivante : anniebeauchemin@diocesenicolet.qc.ca.

Seules les personnes sélectionnées seront contactées.

Notez que toutes les personnes – sans exception – engagées par le diocèse de Nicolet doivent se soumettre à une vérification des antécédents judiciaires.

Poste d’agent.e de pastorale (temps partiel, 14 heures)

Poste d’agent.e de pastorale (temps partiel, 14 heures)

Créée le 1er janvier 2021, l’Unité pastorale Assomption-de-la-Vierge-Marie – Saint-Jean-Baptiste de Nicolet regroupe deux paroisses du Centre-du-Québec desservant la Ville de Nicolet (incluant la chapelle du Port Saint-François) et les municipalités de Baie-du-Febvre, Grand-Saint-Esprit, La Visitation-de-Yamaska, Saint-Elphège, Sainte-Monique et Saint-Zéphirin-de-Courval.

L’équipe pastorale est composée de quatre personnes et nous souhaitons nous adjoindre une agente ou un agent de pastorale à temps partiel. Sous la responsabilité du tandem prêtre-modérateur – coordonnateur de l’unité pastorale, la personne choisie aura à travailler en priorité auprès des adultes dans nos communautés faisant ainsi vivre notre vision :

L’Esprit appelle chaque membre de notre unité pastorale à vivre et à annoncer l’amour de Dieu révélé par Jésus Christ, ainsi qu’à s’engager joyeusement, selon ses dons, à collaborer avec d’autres au projet d’une société plus juste, fraternelle, pacifique et écologique.

Consultez l’offre en PDF

VOS PRINCIPALES RESPONSABILITÉS

  • Accompagner les communautés locales dans le but d’y favoriser une plus grande fraternité, une meilleure communication des informations et une présence pastorale.
  • Accompagner la vie des personnes adultes en étant à l’écoute de leurs soifs et de leurs besoins.
  • Élaborer en concertation avec l’équipe pastorale le plan annuel d’action pastorale.
  • Participer aux rencontres de l’équipe pastorale et à certaines autres rencontres en lien avec sa fonction
  • Être présent.e à la vie de la communauté en participant ou collaborant à certaines activités, célébrations, comités, etc.

VOTRE PROFIL

  • Une formation en théologie ou en études pastorales (minimum de 30 crédits universitaires ou en formation) serait un atout intéressant.
  • Expérience pertinente dans le travail pastoral et/ou en intervention auprès des adultes.
  • Connaissance de base en informatique.

 VOS APTITUDES

  • Capacité à accompagner des personnes de différents âges et à les rejoindre sur leur terrain.
  • Capacité à travailler en équipe, en coresponsabilité et à discerner les charismes des personnes.
  • Capacité à accompagner des bénévoles dans des parcours.
  • Faire preuve de créativité et d’audace pour de nouveaux projets selon le cheminement des personnes.
  • Capacité à lire les enjeux sociaux à la lumière de l’Évangile pour des communications et actions sociales pertinentes dans un esprit missionnaire.
  • Être de confession catholique, ouvert.e à approfondir cette foi.

 NOS AVANTAGES

  • Temps de travail : 14 heures par semaine
  • Quatre semaines de vacances dès l’entrée en poste.
  • Cotisation de l’employeur au REER de l’employé.e et assurances collectives.
  • Conditions de travail à déterminer selon l’ordonnance diocésaine en fonction de l’expérience et de la formation de la personne retenue.
  • Horaire flexible (travail parfois le soir et les fins de semaine).
  • Début du travail : à déterminer selon les disponibilités de la personne retenue.

POSTULEZ MAINTENANT

Venez faire la différence et profitez de cette opportunité en vous joignant à notre équipe dynamique en nous transmettant votre candidature (lettre d’intention et curriculum vitae) par courriel d’ici le 25 novembre à l’attention d’Annie Beauchemin, coordonnatrice de la pastorale d’ensemble, à l’adresse suivante : anniebeauchemin@diocesenicolet.qc.ca.

Seules les personnes sélectionnées seront contactées.

Notez que toutes les personnes – sans exception – engagées par le diocèse de Nicolet doivent se soumettre à une vérification des antécédents judiciaires.

Fonds de réconciliation avec les Autochtones

Fonds de réconciliation avec les Autochtones

Le 17 octobre 2022, le Fonds de réconciliation avec les Autochtones a lancé son site Web. Il a été relié au site de la CECC, tant sur la page d’accueil (bannière déroulante) que dans la section Peuples autochtones. Le site Web continuera d’être élaboré et prendra de l’expansion en temps voulu. Il est également possible d’y accéder directement :

Le Fonds de réconciliation avec les Autochtones a été constitué pour accepter les dons de 73 entités catholiques de partout au pays (dont notre diocèse de Nicolet) et pour promouvoir les initiatives de guérison et de réconciliation, en accomplissement de l’engagement financier de 30 millions de dollars pris par les évêques du Canada en septembre 2021.

Le Fonds vise à soutenir des projets qui sont déterminés localement, en collaboration avec les partenaires des Premières Nations, des Métis et des Inuits. Le Fonds de réconciliation avec les Autochtones a établi les critères suivants pour les demandes de subventions :

  • guérison et réconciliation pour les communautés et les familles;
  • revitalisation de la culture et de la langue;
  • éducation et renforcement communautaire;
  • dialogues pour la promotion de la spiritualité et de la culture autochtones.

Le Fonds a été conçu pour satisfaire aux plus hautes normes de transparence et de bonne gouvernance et est supervisé par un conseil d’administration formé de leaders autochtones.