Vous êtes ici: Accueil > Mission > Selon les domaines > Catéchuménat
Retour à la page d'accueil




L’appel décisif des catéchumènes :
Deuxième des trois étapes pour « faire des chrétiens »

Version imprimable  Version imprimable


Le long temps de préparation des adultes au baptême est ponctué par trois rites liturgiques. Il y a d'abord l'entrée en catéchuménat, qui survient au terme d'un temps d'éveil à la foi. À l'autre bout de la démarche, il y a la célébration du baptême, mais aussi de la confirmation et de la première communion dans la nuit de Pâques. Entre les deux, au début du Carême, il y a un appel que l'on qualifie de « décisif ». Qu'est-ce à dire?


Robert Richard
Service diocésain du catéchuménat

« Faire des chrétiens ». L’expression vient d’une traduction littérale du latin. Elle peut étonner, mais, pour tout dire, tout est un peu inhabituel quand un adulte demande le baptême. Le temps et les rites proposés – inhabituels pour lui, mais aussi pour ceux qui l’accompagnent – n’ont cependant pas d’autre but que de l’aider à construire lui-même son identité chrétienne dans un processus de maturation de sa foi. Car « discuter du christianisme ne suffit pas à ‘faire’ un chrétien »1. Dans le catéchuménat, on est vraiment au cœur d’une initiation à la vie chrétienne et non d’un placotage à connotation religieuse.

Et l’identité chrétienne ne se construit pas dans le secret de sa chambre même si tout part un peu de là. À son entrée en catéchuménat, le candidat au baptême a consenti à laisser de côté le confort relatif des entrevues individuelles avec une ou quelques personnes accompagnatrices pour rencontrer une première fois la communauté chrétienne. C’est parmi d’autres chrétiens, et par la liturgie, qu’un premier « après » se distingue d’un premier « avant », marquant ainsi la progression du cheminement.

Appel décisif du 26 février 2012Après un autre temps long, constitué de catéchèses et de célébrations de la Parole de Dieu en petits groupes, les catéchumènes, pour dire les choses avec humour, ont à faire face à l’Évêque. Leur désir de devenir chrétiens se vérifie dès lors dans un discernement qui implique des personnes qui les ont vus cheminer, que l’Évêque ratifie en quelque sorte dans la célébration de l’Appel décisif.

Marleny Cuellar Peña, 46 ans, de Victoriaville, Laurilynn Morin, 21 ans, de Saint-Nicéphore, et Gézina Schippers, 53 ans, de Saint-Paul-de-Chester, toutes du diocèse de Nicolet, ont été appelées au baptême par Mgr André Gazaille le premier dimanche du Carême, cette année le 26 février, comme le prescrit le rituel de l’initiation chrétienne des adultes. Il en a été ainsi dans tous les diocèses du monde où des catéchumènes ont été reconnus prêts à être baptisés. Cet appel est décisif en ce sens que l’Église locale, par la voix de son premier pasteur, reconnaît en eux les dispositions non seulement à être baptisés, mais à vivre en baptisés après leur baptême.

En réponse à cet appel, Marleny, Laurilynn et Gézina ont inscrit leur nom au « registre des catéchumènes appelés au baptême ». Le Carême qui commence doit être, pour elles et pour les chrétiens de leur communauté, une préparation spirituelle intense à l’événement de la veillée pascale où elles abandonneront le titre de catéchumènes pour endosser celui de chrétiennes baptisées à part entière.

[1] Roland Lacroix, dans « Des itinéraires de type catéchuménal vers les sacrements », Service national de la catéchèse et du catéchuménat de France, Bayard 2007, 96 p., p. 29.


Des liens utiles

- Service diocésain du catéchuménat
- Le baptême des adultes (14 ans et +)
- Coordonnées de votre paroisse


© 2008-2017 CECR Nicolet. Tous droits réservés.