Vous êtes ici: Accueil > Mission > Selon les domaines > Ministères > AgentE de pastorale
Retour à la page d'accueil



L'agente et l'agent de pastorale laïque


Le diocèse de Nicolet compte 24 agentes et agents de pastorale. Ces personnes mandatées par l’évêque oeuvrent dans différents domaines de la pastorale : éveil et initiation des 0-12 ans, pastorale jeunesse, accompagnement des couples et des familles, des recommençants, des personnes vivant un deuil, pastorale sociale, pastorale auprès des personnes aînées, etc.

Un grand nombre d’agentes et d’agents de pastorale sont membres d’une équipe d’animation pastorale mandatée par l’évêque. Cette équipe, qui se compose du curé, de prêtres collaborateurs et d’agentes et agents de pastorale, porte la responsabilité de l’animation pastorale dans un regroupement de paroisses (secteur ou unité pastorale) ou une nouvelle paroisse.

Mandat agent de pastorale - Robert Chrétien1. Définition de l'agente et de l'agent de pastorale laïque

Les fidèles laïques sont appelés à exercer, chacun selon sa condition, la mission que Dieu a confiée à l’Église pour qu’elle l’accomplisse dans le monde (canon 204).

Parmi eux, on désignera par le terme d’agente et d’agent de pastorale celles et ceux qui par mission spécifique de l’évêque collaborent à l’exercice de la charge pastorale par des tâches de direction, d’animation ou de coordination. L’agente ou l’agent de pastorale laïque exerce un véritable ministère.

Il convient de réserver l’expression « agente et agent de pastorale » aux fidèles laïques et de désigner les ministres ordonnés par leur appellation spécifique de diacres, prêtres et évêques, le terme « pasteur » étant réservé pour ces deux dernières catégories.

Le statut de l’agente et de l’agent de pastorale inclut les éléments suivants :

  • l’exercice d’une tâche pastorale de direction, d’animation ou de coordination,
  • impliquant une participation à la charge pastorale et à la mission ministérielle,
  • pour laquelle on a reçu une reconnaissance officielle de l’autorité ecclésiale,
  • et à laquelle on consacre une bonne part de son temps et pour une certaine durée.

2. Qualifications requises pour l'obtention du mandat  pastoral

    Plan chrétien :

    Mandat agente de pastorale - Ginette Bergeron
  • Assumer la foi de son baptême et être en mesure d’en témoigner par la cohérence de sa vie.
  • Reconnaître l’importance de l’accompagnement spirituel personnel pour favoriser la croissance dans la foi.
  • Posséder une expérience de vie ecclésiale communautaire significative.
  • Savoir faire le lien entre la foi et la vie, célébrer sa foi dans le quotidien.
  • Être pleinement solidaire de la pensée et de la mission de l’Église catholique romaine en relation avec l’évêque diocésain, notamment en matière de doctrine.
  • Avoir un statut de vie conforme à l’enseignement de cette même Église.
    Plan humain :

  • Équilibre affectif et stabilité psychologique.
  • Sens des responsabilités, capacité de prendre des décisions et de mener des projets à terme.
  • Capacité d’accueillir, d’écouter et de respecter les autres.
  • Jugement, discernement et facilité d’adaptation au milieu paroissial.
    Plan pastoral :

  • Capacité d'exprimer sa foi pour la communiquer ou en rendre compte.
  • Capacité de travailler en équipe et en concertation dans une pastorale d'ensemble.
  • Capacité de rassembler des personnes, d’animer des groupes, de planifier et d’évaluer des projets pastoraux.
  • Capacité de développer une prise en charge communautaire par les baptisés de la (des) communauté(s).
  • Reconnaissance de l’importance d’une formation continue.
  • Acceptation d’un accompagnement pastoral du Service des ministères et des ressources humaines.
    Plan académique :

    Pour les personnes œuvrant dans les paroisses ou dans les zones pastorales :
  • Posséder au minimum un certificat universitaire en théologie ou en pastorale (30 crédits), ou une formation équivalente et une expérience pertinente.
  • Dans le cas d’une formation équivalente, on verra à préciser le profil de formation complémentaire à exiger.

    Pour les personnes œuvrant dans les Services diocésains de la pastorale d’ensemble, les centres hospitaliers, les centres de détention et les écoles catholiques :

  • Posséder un baccalauréat en théologie ou en pastorale (90 crédits), ou une formation équivalente et une expérience pertinente.
    Dans le cas d’une formation équivalente, on verra à préciser le profil de formation complémentaire à exiger.

3. Période de discernement et de formation

La période de discernement et de formation est habituellement d’une durée de deux (2) ans. Au cours de cette période, le statut est celui de collaborateur ou collaboratrice en pastorale. Elle ou il reçoit une lettre de la personne responsable du service diocésain de l’accompagnement des agentEs de pastorale qui la ou le reconnaît. La période de discernement et de formation est un temps d’apprentissage et de prise de contact avec la réalité du travail pastoral dans un lieu précis (une paroisse, une unité pastorale, une zone pastorale, etc.). Elle comporte aussi des temps d’évaluation et de discernement communautaire.

De plus, cette période permet à la personne collaboratrice de compléter la formation initiale requise, de démontrer qu’elle détient les aptitudes chrétiennes, humaines et pastorales pour l’octroi du mandat pastoral. Bref, ce temps est une démarche de discernement de l’appel de la personne à devenir agente ou agent de pastorale et de ses charismes. Une évaluation annuelle est faite par la responsable du service diocésain de l’accompagnement des agentes et des agents de pastorale jusqu’à ce que la personne réponde aux qualifications requises.  Si la période de discernement et de formation se prolonge au-delà de deux ans, le statut de collaboratrice et collaborateur en pastorale peut être maintenu.

Objectifs de la période de discernement et de formation :

  • Mieux discerner ses aptitudes et ses limites dans la réalisation de projets pastoraux.
  • Clarifier ses relations fonctionnelles avec les autres personnes en responsabilité dans sa ou ses communautés, sa zone et dans le diocèse.
  • Intégrer les interrelations entre son engagement pastoral, sa vie familiale, professionnelle, sociale, spirituelle et ecclésiale.

Pour informations, vous pouvez contacter Carmen B. Lebel   819-293-6871 poste 411
      carmenlebel@diocesenicolet.qc.ca

Extrait des orientations diocésaines révisées concernant le statut et le mandat pastoral de l'agente et l'agent de pastorale laïque, juin 2014


© 2008-2017 CECR Nicolet. Tous droits réservés.