Vous êtes ici: Accueil > Communications >
Feuillet d'information
Retour à la page d'accueil



Feuillet d'information
[10 août 2012]

Version imprimable  Version imprimable

Ceci n'est pas un communiqué...

Le mardi 14 août 2012, à la cathédrale de Nicolet, Mgr André Gazaille remettra officiellement un mandat pastoral à 18 agentes et agents de pastorale du diocèse de Nicolet. À cette occasion, nous vous invitons à découvrir le rôle de ces personnes dans les équipes d'animation qui desservent les différents milieux de vie chrétienne du Centre-du-Québec.

Rôle de l'agente ou de l'agent de pastorale laïque
On nomme ministères les différentes fonctions particulières qui contribuent à la mission de l'Église dans le monde (baptisés, religieuses et religieux, diacres, prêtres, évêques). Le ministère d'agente ou d'agent de pastorale se distingue ainsi: ce sont celles et ceux, parmi les baptisés laïques, qui reçoivent une mission spécifique de l'évêque pour collaborer à la charge pastorale du diocèse ou d'un milieu de vie (par exemple: une paroisse, un milieu hospitalier, scolaire ou carcéral). C'est ce qu'on appelle le mandat pastoral. Ces personnes accomplissent généralement des tâches de direction, d'animation ou de coordination et participent pleinement aux décisions de nature pastorale, là où elles se trouvent engagées.

Qualités et compétences
Des qualités humaines et pastorales sont requises pour prendre part à une telle mission. Il faut d'abord savoir exprimer sa foi afin d'en témoigner de manière articulée et respectueuse, au cœur de la vie et dans notre culture. Les personnes qui œuvrent en pastorale auront à travailler en équipe et doivent faire preuve d'habiletés pour ce faire. Savoir rassembler des personnes, animer des groupes, accompagner des passages de la vie sont des aptitudes souvent sollicitées.

Au plan académique, la formation universitaire en théologie ou en pastorale fait partie des exigences de base, celle-ci pouvant être complétée par une expérience pertinente. Le degré exigé (certificat, baccalauréat, maîtrise) peut toutefois varier selon les fonctions. Dans le diocèse de Nicolet, la formation initiale et la formation continue peuvent être obtenues par le Centre interdiocésain de formation (CIFO) en partenariat avec l'Université Laval. Les programmes et crédits d'autres institutions universitaires reconnues sont aussi admis.

Une période de stage est normalement requise avant l'obtention du premier mandat pastoral. D'une durée minimale de deux ans, celui-ci permet à la personne de faire une démarche de discernement et d'acquérir au besoin la formation exigée. Au terme du stage, un premier mandat pastoral d'un an est attribué par l'évêque, mandat qui confère aussi le titre officiel d'agente ou d'agent de pastorale. Par la suite et après évaluation, les mandats des agentes et agents de pastorale sont renouvelés pour une période habituelle de trois ans.

Des personnes en responsabilité
La mission de l'agente ou de l'agent de pastorale laïque se conjugue souvent en termes d'emploi rémunéré selon des conditions déterminées par une table de concertation, au niveau diocésain. Leurs tâches peuvent cependant être très variées selon les besoins, les ressources et les priorités du milieu. Une chose est sûre, cependant: les agentes et agents de pastorale sont appelés à travailler en collégialité avec les autres membres de leur équipe afin de participer pleinement à l'animation pastorale de leur communauté. Autrement dit, ce ne sont pas des assistantes ou des assistants du curé! Mais certaines images ont parfois la vie dure… L'agente ou l'agent de pastorale est souvent un facteur multiplicateur qui met en route et qui accompagne des personnes bénévoles, engagées dans la vie de la communauté. Si on ne les voit pas nécessairement à la messe tous les dimanches – les agentes et agents de pastorale sont souvent engagés dans plusieurs communautés –, on peut être sûrs de leur présence assidue dans les activités qui donnent sens à l'expression suivante: «l'Église des soirs de semaine».

Parmi les différentes responsabilités que ces personnes prennent en charge, on trouve:

  • la pastorale du baptême (préparation avec les parents ou les catéchumènes)
  • l'éducation de la foi (catéchèses, groupes de partage biblique, adultes «recommençant», etc.)
  • la pastorale du deuil (accompagnement des familles, préparation des funérailles)
  • l'engagement social des communautés chrétiennes (entraide, environnement, etc.)
  • la pastorale jeunesse (animation de groupes, camps, etc.)
  • l'accompagnement des couples et des familles (préparation au mariage, couples-croissants, etc.)
  • l'animation liturgique de la communauté
  • etc.

Faits et chiffres
Le diocèse de Nicolet compte actuellement 43 agentes et agents de pastorale laïques mandatés. À ce nombre s'ajoutent 6 stagiaires. On dénombre parmi eux 40 femmes et 9 hommes.
Neuf agentes et agents de pastorale sont employés aux services diocésains; 35 (stagiaires inclus) travaillent dans 46 communautés chrétiennes; on en compte quatre dans des institutions scolaires et une autre en CHSLD.
Mardi prochain, 14 août 2012 à 19 h 30, à la cathédrale de Nicolet, Mgr André Gazaille remettre officiellement un premier mandat pastoral à M. Sylvain Saint-Arnaud pour la Mission jeunesse à Drummondville, alors que 17 autres personnes recevront un renouvellement de leur mandat.

Ceci n'est pas un communiqué...


© 2008-2017 CECR Nicolet. Tous droits réservés.