Select Page
Une Maisonné d’Évangile durant le carême

Une Maisonné d’Évangile durant le carême

Vivez l’expérience de la Maisonnée d’Évangile durant le carême

Accueil » Category: "Dernières nouvelles"

Vivre le carême en partageant la Parole de Dieu 

Faire partie d’un groupe de partage biblique est un moyen qui nous est offert pour développer notre identité chrétienne. Cela nous permet d’apprendre à mieux connaitre la Parole de Dieu, d’être en relation avec Jésus Christ, de faire une expérience de vie communautaire dans l’écoute bienveillante des uns et des autres et par le développement de relations fraternelles et, enfin, d’entendre les appels que le Christ nous fait et collaborer à la mission, en se soutenant mutuellement.

Comme c’est la coutume depuis plusieurs années, des fiches « Maisonnées d’Évangile » pour le temps du carême sont à la disposition de toute personne qui voudrait former un groupe de partage durant ce temps fort de l’année liturgique. Ces fiches sont préparées à partir de l’Évangile de chaque dimanche précédant la semaine sainte, ainsi que de l’Évangile du dimanche de Pâques. Deux formules sont proposées: explorer l’Évangile en lien avec le désir de vie des personnes ou l’aborder en dialogue avec les autres textes du dimanche dans une approche d’intertextualité.

Évangile et désir de vie

Selon cette formule, le partage met en lien le texte d’Évangile et le désir de vie de chaque participant. Qu’entend-on par désir de vie? C’est ce qu’il nous manque pour vivre pleinement et que le Père veut nous donner par son Fils bien-aimé. Certains jours, nous pouvons avoir besoin de plus de liberté intérieure ou de paix ou encore de pouvoir accorder notre pardon à quelqu’un. D’autres jours, il nous faudrait pouvoir moins juger les autres pour les aimer pleinement ou avoir plus de compassion. Au sortir de la rencontre, certains auront fait un lien entre leur désir de vie et le texte d’Évangile proposé pour le partage. Mais il peut arriver aussi que la Parole nous révèle notre désir de vie à un moment où on ne s’y attend pas. Alors que nous vivons une situation particulière, une Parole de Dieu monte en notre cœur et nous éclaire sur ce que nous vivons ou ce que nous devrions faire ou changer.

Évangile et autres textes du dimanche

Nous appelons cette formule « l’intertextualité », un grand mot qui veut simplement dire que nous partageons sur l’Évangile du dimanche, puis que nous regardons les liens que nous pouvons faire avec les deux lectures du même dimanche. Bien que l’intertextualité ne soit pas orientée vers le désir de vie des participants, le partage sera d’autant plus riche que les participants feront un lien entre le message du texte d’Évangile et leur vie.

Et en dehors du temps du carême ou de l’avent

Des séries de fiches ont été créées pour chacun des quatre évangiles. Celles sur les Évangiles de Marc, Luc et Matthieu sont déjà prêtes. La série sur l’évangile de Jean est en cours. Toutes ces fiches seront prochainement accessibles via le site web du diocèse.

  

Retrouvez tous les outils d’animation des Maisonnées d’Évangile sur cette page.

Si vous êtes intéressés à démarrer une Maisonnée d’Évangile et si vous désirez plus d’information, contactez l’une des personne suivantes:

Madame Annie Beauchemin

Madame Annie Beauchemin

Formation à la vie chrétienne
819 293-6871 poste 241
anniebeauchemin@diocesenicolet.qc.ca

Madame Anne Penelle

Madame Anne Penelle

Collaboratrice au service diocésain de Formation à la vie chrétienne
819 293-4696 poste 234
services.diocesains@diocesenicolet.qc.ca

 

Fiches d’introduction du carême

 

 Présentation
 Thème liturgique de l’année 2019

Évangile et désir de vie

Évangile et autres textes du dimanche (intertextualité)

Les Aventuriers de la vie 2019: inscriptions ouvertes

Les Aventuriers de la vie 2019: inscriptions ouvertes

Camp Les Aventuriers de la vie 2019: inscriptions ouvertes

Accueil » Category: "Dernières nouvelles"

Viens rencontrer Joseph…

Joseph est le fils préféré de son père, Jacob. Ses frères sont jaloux de lui. Il tombe entre les mains de marchands d’esclaves. Mais il a un don spécial qui va changer sa vie… Veux-tu en savoir plus à son sujet? Viens passer trois jours sur ses traces, au coeur de la nature!

À toi de vivre TON aventure!

Du lundi matin au mercredi après-midi, tu vivras une foule d’activités en plein air: canot, baignade, parcours d’hébertisme, jeux d’équipe. Tu seras accompagnéE d’une équipe d’animation dynamique qui te guidera tout au long de ton séjour.

Tu auras aussi l’occasion de regarder la belle aventure qu’est ta vie en lien avec l’aventure biblique de Joseph. Tu pourras ainsi apprendre à te connaître et réfléchir sur tes choix et sur ta foi.

 

Une activité de la Mission jeunesse pour les 10 à 14 ans

Chaque année, les jeunes viennent rencontrer un nouveau personnage biblique et participent à son histoire. Ils sont invités à vivre une expérience très spéciale avec des jeunes de leur âge dans un endroit magnifique.

Le camp « Les Aventuriers de la vie » est une activité jeunesse du diocèse de Nicolet. Nous proposons à chaque participant.e, dans le respect de ses croyances et de ses convictions, un chemin de croissance de toute sa personne pour mieux vivre au quotidien.

Pour qui? Garçons et filles de 10-14 ans

Où? Au Camp Beauséjour, 288, route 161, Saints-Martyrs-Canadiens

Durée : 3 jours (incluant 2 nuitées au camp)

Le prochain camp aura lieu : Du 12 au 14 août 2019

Coûts : 75 $ par jeune. Pour chaque inscription d’un autre enfant de la même famille, le coût est réduit de 10$. (L’argent ne devrait pas être un empêchement pour vivre le camp. Communique avec la personne responsable de ton milieu.)

Pour toute question au sujet de ce camp ou des autres activités du service diocésain de la Mission jeunesse, communiquez avec madame Line Grenier.

Une heureuse gagnante

Une heureuse gagnante

Le concours «Ma crèche, ma fierté!» fait une heureuse gagnante

Accueil » Category: "Dernières nouvelles"

Le concours « Ma crèche, ma fierté! » fait une heureuse gagnante

C'est au nom de toute sa communauté des Soeurs de l'Assomption de la Sainte-Vierge que soeur Marielle Baril, sasv, est venue prendre possession de son prix remporté dans le cadre du concours «Ma crèche, ma fierté!».

Celle qui a soumis la photo d'une crèche artisanale exposée à la Maison Sainte-Thérèse tenait surtout à rendre hommage à ses consoeurs, feu S. Gertrude Crête et sa soeur, S. Monique Crête, qui ont perfectionné ensemble cet art de la confection de personnages. Le concours organisé par la Fondation pastorale du diocèse de Nicolet a suscité un bel engouement, encore cette anné, et la photo gagnante a été tirée au sort parmi trois finalistes le 22 janvier dernier.

Le prix était offert en collaboration avec Fleuriste Savard, de Nicolet, soit un chèque cadeau d’une valeur de 100 $ échangeable en boutique. La communauté est très heureuse de recevoir ce prix, étant déjà une fidèle cliente, notamment pour les célébrations liturgiques.

De plus, la photo gagnante servira à la confection de la carte de voeux de l'Évêque pour Noël prochain. «Il faut préciser qu’en participant à ce concours, l’auteur de la photo libère tous les droits de reproduction et de diffusion de cette image», signale Patricia Lambert, instigatrice de cette activité.

La vidéo ci-contre montre le déroulement du tirage au sort effectué le 22 janvier dernier.

Les trois photos  finalistes

Accompagnée par Mgr André Gazaille et madame Patricia Lambert, soeur Marielle Baril a reçu son prix des mains de madame Danielle Milot, représentant Fleuriste Savard.

Pour toute question au sujet de cette activité, communiquez avec madame Patricia Lambert, directrice générale de la Fondation pastorale du diocèse de Nicolet

 

Madame Patricia Lambert

Madame Patricia Lambert

Directrice générale
819 293-4696 poste 231
819 293-6485 (Télécopieur)
fondation@diocesenicolet.qc.ca

Mois missionnaire extraordinaire

Mois missionnaire extraordinaire

En route vers le mois missionnaire extraordinaire

Accueil » Category: "Dernières nouvelles"

En route vers le mois missionnaire extraordinaire

En octobre 2017, le pape François a annoncé un mois missionnaire extraordinaire pour 2019. Il a aussi souhaité qu’octobre 2018 soit un mois pour s’y préparer. Je vous invite à la poursuivre la réflexion tout au long de l’année pour avancer vers cette grande célébration, en Église, du Mois missionnaire extraordinaire 2019.

Madame Jacqueline Lemire

Madame Jacqueline Lemire

Pastorale missionnaire
819 477-2389 (rés.)
lemire.jacqueline@cgocable.ca

 

Un guide électronique pour garder la flamme vivante

Baptisés et envoyés, L’Église du Christ en mission dans le monde. C’est ainsi que la Congrégation pour l’évangélisation des peuples et les Œuvres pontificales missionnaires (OPM) ont intitulé leur guide électronique préparatoire au Mois missionnaire extraordinaire d’octobre 2019.

Par cet événement, le pape François vise deux objectifs: «susciter une plus grande prise de conscience de la missio ad gentes» (mission vers les peuples) et «…reprendre avec un nouvel élan la transformation missionnaire de la vie et de la pastorale».

Pour atteindre ces objectifs, le guide électronique propose:

  • des lettres, des discours et des messages du pape François
  • des commentaires des textes liturgiques pour chaque jour du mois missionnaire
  • vingt-cinq (25) témoins de la mission
  • des réflexions théologiques et pastorales sur la

De plus, toujours dans cet esprit d’approfondissement missionnaire et en préparation au Mois missionnaire extraordinaire, les OPM du Canada proposent en plus des réflexions théologiques et bibliques, des citations missionnaires des papes François, Benoît XVI et Jean-Paul II.

Un petit trésor d’informations nous est offert pour aller plus loin dans la section du site Mission foi consacrée à la préparation de cet évènement d’Église.   

Pour garder vivante notre flamme missionnaire

Notre travail missionnaire peut parfois nous sembler difficile. Pour avancer personnellement et avec les personnes des différents groupes paroissiaux qui nous sont confiées, des animations, des réflexions et des partages peuvent nous soutenir et nous aider à faire un pas de plus ensemble.

Il en va de notre responsabilité à faire en sorte que notre flamme missionnaire soit toujours alimentée. Voici autant de suggestions qui, je l’espère, pourront vous aider à poursuivre votre cheminement de disciples-missionnaires dans les divers engagements où vous êtes impliqués ou dans les responsabilités qui vous ont été confiées.

Habités de l’Esprit soyons Sel de la terre… là où Dieu nous envoi!

 

Une vingtaine d’animations pour le tournant missionnaire sont offertes sur le site des OPM Canada. Elles sont accompagnées de chants et de textes bibliques, des écrits du pape François ainsi que de pistes de discussions et de prières. Explorez-les: il y en a certainement une pour vos besoins!

Carême et Pâques: lancement des thèmes liturgiques

Carême et Pâques: lancement des thèmes liturgiques

Lancement des thèmes liturgiques du carême et du temps pascal 

Accueil » Category: "Dernières nouvelles"

Carême et Pâques: des thèmes pour la liturgie

Dans la liturgie de nos communautés chrétiennes, le carême sera placé sous le signe d’un chemin de salut. Un visuel évolutif est suggéré, évoquant le chemin à parcourir ainsi que les avancées personnelles et communautaires vers des lendemains d’espérance. «Jusqu’où me suivras-tu?», c’est la grande question qui sous-tend cet appel à s’engager sur un chemin  qui n’est certes pas de tout repos, mais qui s’ouvre sur une promesse. La croix en est le signe, se trouvant au coeur de l’expérience pascale.

Dans le regard proposé sur les lectures, on mettra donc un accent sur le salut. Quelques questions pourront guider notre lecture :

  • Un salut à accueillir :
    • Qu’est-ce que le récit me dit du salut offert par Dieu?
    • Comment ce salut vient-il changer la vie de ceux qui le vivent?
    • Est-ce que je me reconnais dans l’expérience des personnes dans le récit?
    • Est-ce que je peux faire des liens avec ma propre expérience du Dieu Sauveur?
  • Un salut à annoncer par notre témoignage
    • Qu’est-ce que ce récit éveille en moi?
    • Qu’est-ce que j’aurais à dire, moi, de ce que Dieu fait dans ma vie?
    • Qu’aurions-nous à dire, nous, comme communauté?
  • Un salut auquel nous sommes invités à collaborer
    • Qu’est-ce que ce récit nous dit de la participation de l’être humain au salut de Dieu?
    • Quelle interpellation j’y vois pour ma vie personnelle, pour ma communauté?

Le lancement des thèmes liturgiques du carême et de Pâques a eu lieu à l’église Saint-Charles-Borromée, à Drummondville, le 28 janvier 2019.

 

Jusqu’où me suivras-tu?

Une réflexion de Marijke Desmet, service diocésain de la liturgie

«Je te mets au défi… »    «T’es pas « game »… »

Êtes-vous du genre à réagir à ce genre d’interpellation? On aime bien, à l’occasion, répondre à ces incitatifs pour se mesurer à d’autres ou à soi-même, pour tester notre audace, notre persévérance, notre détermination, nos forces, nos capacités… Que ce soit dans les sports, au travail, dans des activités artistiques ou ludiques, dans nos relations ou dans nos engagements sociaux, les occasions de dépassement de soi peuvent venir soutenir notre motivation. Une saine compétition peut nous aider à ne pas nous arrêter en cours de route et nous donner le goût d’aller toujours plus loin.

Le temps du carême vient, à sa façon, nous mettre au défi sur notre route de disciple-missionnaire du Christ. Mais il ne s’agit pas d’un défi pour savoir qui sera le meilleur, le plus méritant, le plus grand ou le plus fort. Le défi auquel nous sommes conviés, c’est de nous laisser aimer, jusqu’au bout, et de laisser cet amour prendre place dans nos vies. Le défi du carême n’est pas d’abord d’accomplir des exploits à la sueur de notre front, mais bien d’entrer dans un chemin de vie, un chemin de salut.

Un chemin de salut… Ce mot, salut, peut nous sembler un peu étrange. Pourtant, ne faisons-nous pas tous face, un jour ou l’autre, à une situation qui nous semble sans issue, une situation dans laquelle on se sent complètement démuni, abandonné à son sort, sans savoir vers qui ou vers quoi se tourner pour en sortir? Une situation où l’on ne peut que crier, ou parfois seulement murmurer, du plus profond de notre être : À l’aide! C’est dans ce besoin profond que le Christ ressuscité, qui est allé au-delà de la plus grande détresse, vient nous offrir son salut. Il connait notre misère, notre peine, notre désespoir, et il veut les traverser avec nous. Son invitation « Jusqu’où me suivras-tu ? » est là pour nous dire que lui, il ne nous lâchera pas, parce que son amour n’a pas de limite. Il vient nous dire : ne reste pas pris dans ta souffrance sans issue.  Il veut nous amener avec lui pour tout traverser, même  la mort. La mort physique ultime, qui nous attend au bout de notre vie, et aussi toutes ces autres morts que nous expérimentons tout au long de notre route.

Le carême est une bonne occasion pour retourner  aux expériences de salut que nous avons déjà vécues, personnellement et comme peuple, afin de nous en imprégner et de les laisser poursuivre leur œuvre en nous.  Il est aussi un temps privilégié pour témoigner de ce salut, de façon à donner force et courage à celles et ceux qui marchent avec nous sur le chemin. Enfin, cette route vers Pâques nous invite à suivre le Christ, jusqu’au bout, pour prendre part, à notre mesure, à ce salut qui est offert à toute l’humanité.

« Jusqu’où me suivras-tu ? » Voilà un défi que nous relèverons non pas à la force de nos bras, mais en accueillant la force d’amour et de vie du Ressuscité, et en la laissant transparaître et agir dans tout ce que nous sommes et tout ce que nous faisons.  Un défi que nous relèverons en marchant avec Lui. Bonne route!

Louisette Garand, Luc Lafond, Marijke Desmet et soeur Mirielle Pellerin présentent les éléments du visuel proposé, lors du lancement des thèmes liturgiques pour le carême et le temps pascal. 

Le visuel proposé :

  • La croix

  • Un chemin qui part d’un panneau et qui se poursuit au sol. Le thème « Jusqu’où me suivras-tu? » pourrait être inscrit sur le panneau.

  • Des souliers de marche sont placés sur le chemin.
    Ceux-ci peuvent représenter des personnes de tous horizons, des hommes, des femmes et des enfants. Il faudra s’assurer qu’ils soient visibles par les personnes dans l’assemblée.

Un geste de dimanche en dimanche:

 

  • Les chaussures seront déplacés de dimanche en dimanche, pour être de plus en plus près du panneau et de la croix. On peut avoir approché les souliers avant la célébration, ou encore faire le geste de façon rituelle après l’homélie.
  • Pendant le geste d’avancée des souliers, on peut chanter un refrain (voir suggestions de chants pour le carême)
  • Près du visuel, prévoir un panier avec des papiers et des crayons pour écrire des intentions de prière  à déposer dans les bottines

Ressources liturgiques

Les équipes d’animation peuvent accéder aux documents préparés par le service diocésain de liturgie sur le portail du diocèse de Nicolet.

Matière à réflexion

 Jésus et le salut :Une réflexion pour le Carême
Commission épiscopale pour la doctrine de la Conférence des évêques catholiques du Canada

 

JMJ: c’est un départ!

JMJ: c’est un départ!

JMJ: C’est un départ!

Accueil » Category: "Dernières nouvelles"

Trois pèlerins d’ici participent à la JMJ de Panama

« Voici la servante du Seigneur, que tout m’advienne selon ta Parole » (Lc 1,38)

Voici les trois pèlerins du diocèse de Nicolet qui vivront l’expérience des JMJ à Panama du 17 au 28 janvier 2019. Le petit groupe s’est greffé à la délégation de la Mission Jeunesse de Montréal qui comprend 178 pèlerins en tout.

En vivant diverses activités de préparation spirituelle et de levées de fonds, ils ont appris à se connaître et ont tissé des liens qui leur permettront de vivre pleinement cette rencontre avec le Seigneur. Ambassadrices et ambassadeur de foi pour les autres jeunes de la région, ils se sont promis de faire connaître cette expérience en partageant leur expérience à leur retour avec différents groupes.

Qui sont-ils?

Jonathan Rioux : Animateur jeunesse pour le mouvement Ziléos, Jonathan sera notre musicien et interprète. Il a déjà été missionnaire laïc au Pérou avec la Communauté du Désert de 2001 à 2002.

Joy Muco: Originaire du Zimbabwe, elle habite Victoriaville depuis 1an. Elle est maman d’un petit garçon de 2 ans et elle désire vivre une expérience de foi avec d’autres croyants de son âge. Par la même occasion, elle pourra retrouver son groupe d’amis du Zimbabwe qui fera partie du rassemblement mondial. C’est pour elle un moment fort qui marquera son cheminement de foi.

France Boutin : Collaboratrice en pastorale pour l’unité pastorale de Victoriaville, elle a vécu les JMJ en Pologne en 2016. Elle s’était promis d’y retourner, mieux préparée, et de continuer de promouvoir cette expérience auprès des jeunes.

Immersion au coeur de la foi

C’est au Diocèse de Colon Kuna Yala qu’ils seront accueillis pour vivre une première semaine missionnaire. Ensuite, ils se dirigeront à Panama City pour rejoindre les deux millions de jeunes rassemblés au nom de leur foi. Ils sont invités à vivre des catéchèses et des ateliers d’approfondissement, à entendre le pape François, à se mettre à l’écoute de la voix du Seigneur dans leur vie et à découvrir leur vocation personnelle unique.

Le pape François croit que les jeunes peuvent faire une différence dans l’Église et dans le monde. Il a confiance en eux. Dans le tournant missionnaire actuel, l’Église est appelée à se renouveler par l’accueil et la participation de tous. Les jmjistes du diocèse de Nicolet peuvent s’attendre à une immersion au cœur de la foi et de l’appel missionnaire.

Thème de la JMJ Panama 2019

« Voici la servante du Seigneur, que tout m’advienne selon ta Parole » (Lc 1,38)

Ce thème évoque la posture de Marie face à l’appel de Dieu. Celle qui a accueilli le projet de Dieu dans la confiance.  Il nous invite à cette même ouverture du cœur pour accueillir le projet de Dieu en chacun de nous.

Vous pourrez suivre leur périple sur Facebook, via la page de la Mission jeunesse de Montréal et celle de la délégation canadienne à la JMJ de Panama

https://www.facebook.com/missionjeunessemontreal/

https://www.facebook.com/jmj.can/

Jonathan Rioux, Joy Muco et France Boutin se sont engagés à témoigner de leur expérience de la JMJ à leur retour. 

Union de prière

Dans ses intentions misionnaires, le pape François consacre le mois de janvier 2019 aux jeunes du monde entier: 

Pour les jeunes, en particulier ceux d’Amérique latine, afin qu’à l’exemple de Marie, ils répondent à l’appel du Seigneur pour communiquer au monde la Joie de l’Évangile. Prions.