Sélectionner une page

La campagne 2019  de la Fondation pastorale est lancée

Accueil » Dernières nouvelles » Campagne 2019 de la Fondation pastorale

Notre foi n’est pas coutume, c’est une fête à célébrer!

C’est en présence de jeunes marcheuses et marcheurs associés aux activités de la Mission jeunesse que la Fondation pastorale du diocèse de Nicolet a lancé sa campagne de financement 2019, sous le thème : Notre foi n’est pas coutume, c’est une fête à célébrer ! Samedi matin, 18 mai dernier, la directrice générale de la Fondation, madame Patricia Lambert, et son équipe ont chaussé leurs espadrilles pour accompagner ces jeunes qui se préparent à vivre le camp Les Aventuriers de la vie, au mois d’août prochain. Profitant d’une pause-santé à l’église Saint-Christophe d’Arthabaska, on a dévoilé le thème et les objectifs de la campagne de la Fondation pastorale, dans un climat de fête et d’enthousiasme.

« C’est tout le propos de notre thème », explique Patricia Lambert. « Les activités comme le camp Les Aventuriers de la vie font partie des projets que la Fondation permet de réaliser. Les activités pastorales de notre diocèse s’adressent aux gens de tous les âges, dans tous les milieux, dans le but d’insuffler de l’élan à nos communautés chrétiennes, de transmettre la flamme de notre foi aux plus jeunes et, au bout du compte, d’avoir envie de célébrer notre joie de croire au projet d’amour de Dieu. » En 2018, c’est la somme de 385 589 $ qui a été ainsi distribuée en services offerts sur tout le territoire du diocèse de Nicolet pour l’animation pastorale de l’Église catholique.

Des transformations positives

« Lors de mes rencontres avec les personnes du diocèse, des gens m’expriment parfois leur tristesse de voir certains symboles disparaître et des traditions être abandonnées », témoigne Mgr André Gazaille, évêque de Nicolet. Il poursuit : « J’aimerais les rassurer, car, comme le dit notre slogan de campagne : “Notre foi n’est pas coutume… c’est une fête à célébrer !”. »  Pour l’Évêque, il importe de mettre l’accent sur la mission de l’Église qui prend de nouvelles formes pour s’exprimer.

Le monde change et c’est aussi vrai pour les communautés chrétiennes du diocèse de Nicolet. Ces transformations demandent un accompagnement ainsi que des investissements. Par exemple, les services diocésains offrent de la formation et des ressourcements aux personnes engagées dans leur milieu. Dans les paroisses, les agentes et agents de pastorale accompagnent des catéchètes et des familles entières dans la formation à la vie chrétienne des jeunes. Les équipes de mission jeunesse sont créatives et disponibles, afin de permettre aux adolescents et aux jeunes adultes de vivre des expériences fondatrices pour leur avenir. « Ce sont là des conditions essentielles pour que notre foi ne soit pas un motif de nostalgie, mais qu’elle nous donne toutes les raisons de célébrer », affirme l’Évêque de Nicolet.

« Nous sommes dans un passage missionnaire qui transforme nos façons de vivre et de célébrer la foi. Dans notre région, nous désirons faire en sorte que toute personne se sente accueillie dans notre Église et accompagnée pour grandir dans la foi. De plus en plus de baptisés pourront ainsi s’engager dans la mission et vivre une fête chaque dimanche », espère Mgr Gazaille. C’est dans cette intention que l’Église diocésaine propose des services aux 27 paroisses et mission qui couvrent essentiellement la région du Centre-du-Québec. Les communautés chrétiennes peuvent bénéficier de ces services en animation liturgique, en catéchèse, en préparation au mariage, en accompagnement du deuil, en soutien aux démunis, en formation du personnel pastoral, et plus encore. La Fondation pastorale du diocèse de Nicolet donne vie à ces projets, en participant financièrement à leur réalisation.

L’an dernier, un peu plus de 70 % de l’aide financière de la Fondation pastorale a été attribuée aux organismes diocésains qui desservent l’ensemble du territoire. Près de 15 % ont été versées directement aux paroisses, tandis que des organismes externes tels le mouvement Ziléos et le Centre Emmaüs des Bois-Francs se sont partagé 6 % des budgets attribués par la Fondation pastorale du diocèse de Nicolet. Enfin, près de 25 000 $, soit 6,4 % des sommes, ont été versés afin de soutenir la formation du personnel pastoral, des diacres permanents et des bénévoles.

Objectifs et résultats

La campagne annuelle de la Fondation pastorale vise un objectif de 200 000 $, cette année, alors que la collecte de l’an dernier a obtenu des résultats de 182 453 $, pour 2020 dons reçus. Il s’agit de 47 dons individuels de plus que l’année précédente (2017), ce qui réjouit Patricia Lambert, puisqu’il s’agit d’un renversement de tendance. « Compte tenu du vieillissement de la population, le nombre de donateurs tendait à diminuer depuis plusieurs années. Cette légère augmentation signifie que notre mission a réussi à gagner l’adhésion de nouvelles personnes qui croient suffisamment à son importance pour y contribuer », explique la directrice générale.

Par ailleurs, les fonds de donation et legs testamentaires reçus en 2018 représentent un apport exceptionnel de revenus avec 58 dons reçus pour un total de 255 629 $. Les dons enregistrés sous forme de prime d’assurance-vie représentent, quant à eux, 18 843 $. Ce sont ces chiffres qui permettent à la directrice générale, Patricia Lambert, de considérer les dons planifiés comme un moyen des plus importants pour assurer la pérennité de la Fondation.

« En 2018, nous avons pu constater l’importance de poursuivre notre plan de communication et de formation sur les dons planifiés. C’est grâce au travail fait en ce sens, dans le passé, que nous avons reçu six legs testamentaires en 2018, auxquels s’ajoutent un don par action et deux nouveaux contrats d’assurance-vie pour lesquels nous avons été désignés bénéficiaires irrévocables», explique madame Lambert. En additionnant les revenus marginaux provenant d’autres activités de financement, le total des dons reçus en 2018 de toutes provenances se chiffre donc à 460 831 $.

Galerie d’images du lancement

Cliquez sur l’image pour lire la lettre de Mgr André Gazaille, évêque de Nicolet

Cliquez sur l’image pour lire les témoignages de foi de quelques jeunes croyantes et croyants de chez nous.

Nouvel encan d’œuvres d’art

Les responsables de la Fondation pastorale du diocèse de Nicolet ont profité du lancement de la campagne annuelle pour annoncer une autre activité-bénéfice qui se tiendra sous peu : un encan d’œuvres d’art aura lieu le dimanche 9 juin prochain à la Salle d’encan Drummond, à compter de 13 heures. Rappelons que la Fondation pastorale du diocèse de Nicolet avait tenu un encan virtuel en ligne en novembre dernier. « Les gens qui désirent soutenir notre cause ou qui s’intéressent à nos œuvres en vente se sont dits plus à l’aise avec un encan plus traditionnel », explique la directrice générale, Patricia Lambert. Plus d’information sur cette activité se trouve sur le site et sur la page Facebook du diocèse de Nicolet. 

Share This